Le patrimoine urbain de Toulouse

 

Unique en France !

Un outil fantastique pour celles et ceux qui ont des ancêtres toulousains !

Recherchez un habitat... Prenez connaissance des cartographies des cadastres de 1680 et 1830 !

Comparez les deux cadastres en les superposant pour constater l'évolution de l'habitat.

Effectuer des recherches par les noms des propriétaires... par les fonctions... par les métiers...
par la typologie de la parcelle... par les noms des capitoulats !

Unique et d'une utilité tellement importante !

 

URBAN-HIST vous invite à cheminer entre les strates temporelles de l'évolution urbaine, et met l'histoire de Toulouse à la portée des yeux et de l'esprit.

La représentation cartographique des évolutions du tissu urbain associée à des bases de données sur le patrimoine, fait d'Urban-Hist un outil de connaissance et de décision sans précédent.

En continuant à œuvrer pour une conservation et une valorisation éclairée du patrimoine, les Archives de Toulouse réaffirment leur conception de la mémoire : vivante, et résolument tournée vers le citoyen.

Outil d’une mémoire vivante et évolutive, Urban-Hist a été conçu pour publier sur Internet une cartographie multidimensionnelle de l’histoire urbaine de Toulouse.

Il regroupe diverses informations rigoureusement organisées sur l'histoire de la ville sous la forme d'une carte interactive.

Outil d’une mémoire vivante et évolutive, Urban-Hist a été conçu pour publier sur Internet une cartographie multidimensionnelle de l’histoire urbaine de Toulouse.

Il regroupe diverses informations rigoureusement organisées sur l'histoire de la ville sous la forme d'une carte interactive.

 

Historique

Le projet Urban-Hist voit le jour en 2003 grâce à la conjoncture de plusieurs initiatives au sein de la Mairie de Toulouse, mais également au service de l’Inventaire.

Dés 1991, la ville de Toulouse exprime son besoin de visibilité sur le patrimoine bâti toulousain et conventionne avec le service de l’Inventaire, faisant partie à l’époque des services de la DRAC Midi-Pyrénées. Cette mise en commun de moyens permet de commencer l’inventaire du patrimoine architectural de la ville.

L’inventaire est alors réalisé sur l’ensemble de la commune à l’exception du centre ancien. Aujourd’hui environ 85 % des édifices des faubourgs construits avant 1941 sont renseignés, et la ville dispose d’une base de données recensant les principales caractéristiques de ces édifices.

Connaître le patrimoine bâti ne suffisait pas pour comprendre comment la ville s’était construite au fil des siècles. Pour cela il fallait rassembler d’autres informations, sur les faubourgs mais aussi sur le centre ancien, sur les structures urbaines actuelles mais aussi sur les évolutions du parcellaire, sur les structures architecturales découvertes par les fouilles archéologiques, etc ...

Urban-Hist allait être l’outil qui rassemblerait cette connaissance.

En 2003, la convention qui lie de la ville de Toulouse avec le service de l'Inventaire s'élargit pour poser les bases d'un projet plus complet. Poursuivre l'inventaire, et concevoir et mettre en oeuvre un outil de connaissance global sur le patrimoine urbain devient l'enjeu du partenariat renouvelé avec l'Etat... De nouvelles difficultés ont émergé alors, proportionnelles à l'ampleur du projet.

La première contrainte était de concevoir un espace pouvant accueillir, structurer et restituer les données produites par les différents acteurs travaillant et gérant l'information sur le patrimoine urbain (le service de l'inventaire, le service de l'archéologie, les archives municipales). Ces données s’avéraient être multiformes (fiches d’informations, des notes, des photographies, des vidéos, etc … ).

La représentation cartographique étant le meilleur moyen d’appréhender rapidement l’emprise spatiale d’un objet, la seconde contrainte consistait à faire de cet outil un instrument de connaissance entièrement cartographique. Ainsi, toutes les informations historiques et multimédias devaient pouvoir se modéliser géographiquement, ou être rattachées à un objet localisé sur la carte de Toulouse.

Enfin, la contrainte ultime, était de mettre l’outil à la portée du plus large public : l’élu décideur, le citoyen curieux et le chercheur spécialisé. Il fallait inventer un outil transversal adapté à différents publics.

 

Aujourd'hui

Aujourd’hui nous vous présentons Urban-Hist.

Un site Internet cartographique sur lequel vous pouvez consulter les données de l’Inventaire sur le patrimoine bâti, du service régional de l’archéologie sur les chantiers de fouilles, de la direction des Archives municipales sur l’évolution parcellaire du tissu urbain et sur les représentations de la ville au fil des siècles, et de la direction des systèmes informatiques de la ville sur la morphologie actuelle de Toulouse.

Si l’utilisation de l’analyse spatiale et des SIG (voir plus après) est aujourd’hui fréquente pour modéliser des données géographiques, économiques ou urbanistiques, les systèmes qui restituent de l’information sur l’histoire urbaine, son évolution et son patrimoine sont rares.

Il faut pour cela regrouper des éléments hétérogènes produits par des acteurs qui, souvent, appartiennent à des institutions différentes, et dont les missions divergent parfois. Urban-Hist se pose comme un point de convergence et de publication de cette information éparse sur l’histoire d’une ville : Toulouse.

Les Archives de Toulouse ont voulu rassembler les éléments permettant de visualiser et de comprendre comment la ville s’est construite au fil des siècles, comprendre la transformation de son tissu urbain et de sa morphologie. On retrouvera notamment des couches cartographiques sur : l’évolution du parcellaire toulousain au travers de quatre cadastres anciens digitalisés (1478, 1571, 1680 et 1830), une base de données multimédias sur le bâti actuel la cartographie des chantiers de fouilles archéologiques, ou encore des documents anciens et iconographiques sur la ville.

Grâce à la confrontation graphique et intellectuelle de ces données produites par le service régional de l’Inventaire, celui de l’Archéologie et les Archives municipales de Toulouse, Urban-Hist est conçu comme un instrument de recherche et de généalogie immobilière. Sa diffusion sur Internet lui permettra de toucher un large public : les citoyens et les chercheurs, mais également les acteurs d’une politique urbaine qui fait ses choix en terme d’aménagement, de densification et de réhabilitation de l’espace urbain, et qui veut se doter aujourd’hui d’un outil de connaissance opérationnel. Car comme le souligne F. Choay, « l’étude morphologique des villes anciennes et donc l’histoire formelle de leur espace constituent ainsi pour l’urbaniste un outil heuristique sans équivalent ».

La forme des structures urbaines antiques et les évolutions du parcellaire, les informations sur le patrimoine architectural ou la documentation iconographique sur la ville ancienne, moderne et contemporaine, permettront de connaître la ville mais aussi de mieux y projeter notre action.

Qu'est un SIG ? :

Le SIG, qui apparaît vers la fin des années soixante, est un prolongement technologique de la carte géographique en papier, par rapport à laquelle il offre des fonctionnalités spécifiques: la dématérialisation de la donnée et sa mise en réseau avec d’autres données dématérialisées.

La carte est devenue un artefact informatisé dans lequel la donnée géographique est reliée à des données de nature diverse.

L’information spatiale (courbes topographiques, parcelles cadastrales, végétation, etc …), le plus souvent représentée par des vecteurs, se dessine sous forme de traits, de polygones ou de points, géo-référencés dans un système de projection (Lambert III Sud pour la ville de Toulouse). Ces éléments graphiques peuvent ensuite être reliés à des données multimédias.

Le dispositif « hypermédia » rend cette liaison possible entre l’information géographique (le dessin d’une parcelle par exemple), et des éléments iconographiques, textuels, sonores ou audiovisuels. Omniprésent dans les espaces réticulaires d’Internet, ce type de narration permet de sélectionner un élément et d’avoir accès à tout ce qui lui est lié dans le réseau des informations.

La seconde caractéristique du SIG est l’organisation de l’information en couches superposées et superposables, que l’on empile, que l’on affiche ou que l’on masque à l’écran. Comme dans un mille-feuilles cartographique, la donnée géographique se distribue et se hiérarchise sur ces strates virtuelles.

Les données ainsi agencées permettent de naviguer au cœur de la carte et de tout ce qu’elle donne à voir et à connaître. L’utilisateur du système est invité à emprunter de nouveaux itinéraires de voyage et de découverte de l’histoire urbaine au sein de cette cartographie dynamique, accessible sur Internet.

 

L'aide en Ligne

* Présentation générale
* Navigation
* Recherches
* Thématiques
* Légende
* Fiche d'informations
* Glossaire

Accès direct en cliquant sur http://www.urban-hist.toulouse.fr/web/aide/aide.html

 

 

Que peut-on y chercher ?

* Des cartes thématiques
* Des recherches sur le patrimoine urbain

Site : Le patrimoine urbain de Toulouse

 

CGL - Tous droits réservés - Novembre 2007