Crédit photographique : www.culture.fr


Grand Mémorial

Retracez le parcours de guerre des Poilus en une seule recherche.

Curieux, amateur ou spécialiste, accédez aux registres matricules des Archives départementales et au fichier des Morts pour la France du ministère de la Défense, réunis dans une base nationale.

* * *

Le Grand Mémorial, c'est la possibilité d'accéder au parcours militaire de votre aïeul, dès l'instauration de la conscription jusqu'à l'année 1921, grâce à la numérisation et à la mise en ligne des registres matricules militaires.

Ces feuillets manuscrits, parfois difficiles à déchiffrer livrent une foultitude de renseignements sur les soldats :

état civil complet, état marital, profession, niveau d'instruction, signalement physique et aussi la totalité des affectations.

Le détail est particulièrement intéressant pour la période de la Grande guerre, permettant de connaître les régiments dans lesquels l'aïeul a pu servir. Les surprises sont parfois au rendez-vous avec des détails laissés dans l'oubli, anecdotiques ou pas du tout . On peut y apprendre, que oui, l'ancêtre portait bien la moustache ou des lunettes, mais aussi qu'il a reçu la médaille militaire pour des faits de bravoure ou bien au contraire, que son comportement au champ de bataille a été sanctionné par des mesures disciplinaires...

Pour l'instant, ces moments de vérité militaires sont accessibles pour seulement une vingtaine de départements dont la Seine-Maritime et l'Outre-Mer.

La collection de ce portail unifié devrait s'étoffer et s'étendre à la totalité des départements dont les registres matricules ont été numérisés.

La simplicité de consultation est à souligner, puisque tous les patronymes ont été indexés.

Il suffit donc de taper le nom de son aïeul pour savoir s'il est bien présent dans cette base.

Si votre recherche ne donne rien, un peu de patience... en attendant la mise à jour du Grand Mémorial !

 

Registres matricules numérisés

En cliquant sur la carte ci-dessous, vous accéderez à la carte mise à jour qui vous indiquera l'avancement des mises en Ligne :

Pour le lancement du Grand Mémorial, seuls 23 partenaires ont fourni les données d'indexation et l'accès à leurs bases !

Parmi eux, 21 services d'Archives départementales et 2 services nationaux.

Le Grand Mémorial offre ainsi un point d'entrée unique à plus d'un million de matricules de soldats des classes combattantes de la Grande Guerre et à l'ensemble des fiches des Morts pour la France, soit 1,3 million.

Les 21 Archives départementales
21 conseils généraux ont donné leur accord pour que les bases développées par leurs services d'Archives départementales soient intégrées au Grand Mémorial :

- Ain
- Alpes-de-Haute-Provence
- Ardèche
- Ariège
- Côtes-d'Armor

- Dordogne
- Haute-Marne

- Haute-Saône
- Hautes-Pyrénées

- Mayenne
- Pyrénées-Atlantiques
- Saône-et-Loire
- Sarthe
- Seine-Maritime
- Yvelines
- Somme
- Tarn
- Var
- Vaucluse
- Vendée
- Yvelines

Les bases présentes n'offrent pas toutes le même niveau d'indexation, ni la même qualité de numérisation, reflétant la plus ou moins grande ancienneté des opérations menées.

Nombre des partenaires versent leurs données au fur et à mesure de l'avancée des travaux.

Les Archives nationales d'outre-mer partenaires du Grand Mémorial
Le service à compétence nationale (SCN) des Archives nationales d'outre-mer (ANOM), situé à Aix-en-Provence, met à la disposition du Grand Mémorial la quasi-totalité des matricules de l'Algérie et de la Polynésie française. La fin des opérations pour ces deux territoires devrait avoir lieu rapidement. Elles seront suivies des autres territoires.

Il est important de préciser que les registres conservés aux Archives nationales d'outre-mer concernent uniquement les personnes disposant du statut de citoyen français au moment de leur recrutement, ou celles ayant obtenu ultérieurement la citoyenneté française : les registres concernant les recrues ne disposant pas du statut de citoyen français sont conservés par le Service historique de la Défense.

Pour les autres territoires dont les registres sont conservés aux ANOM, seront prochainement accessibles en ligne :
- Madagascar, les Comores, la Côte française des Somalis (1889-1918) ;
- la Réunion (1889-1918) ;
- la Guyane (1890-1914) ;
- l'Afrique occidentale française (1893-1917) ;
- la Polynésie (1894-1919) ;
- Saint-Pierre-et-Miquelon (1901-1921) ;
- la Nouvelle-Calédonie (1907-1918).

Cas particuliers

Les départements de l'Alsace et de la Lorraine allemands de 1870 à 1918 n'ont pas de registres matricules et ne sont donc pas concernés par la carte.

De même les départements de la petite et de la grande couronne parisienne - Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise - qui n'ont été créés qu'en 1964 n'ont pas de registres matricules.

Il faut chercher les informations dans les départements de Paris, de la Seine-et-Marne et des Yvelines, qui conservent les registres des anciens départements de la Seine et de la Seine-et-Oise. 

Site : Grand Mémorial
  

  Retour à la page d'accueil

Nos nouvelles des douze derniers mois

CGL - Tous droits réservés - Novembre 2014


compteur de visite