L'immigration aux États-Unis d'Amérique

Grâce à ce site vous allez pouvoir consulter si l'un de vos ascendants à éventuellement tenter " La grande aventure vers le Nouveau Monde ".

L'Île d'Ellis est un symbole de l'héritage immigré de l'Amérique. À partir de 1892 à 1954, ce dépôt immigré a traité la plus grande marée d'humanité entrante dans l'histoire de la nation. Presque douze millions de personnes a atterri ici dans leur recherche de liberté d'expression et de religion et pour l'opportunité économique.

Situation

Située à l'embouchure de la Rivière Hudson dans le Port de New York, l'Île d'Ellis est accessible via la Statue de la Liberté.

Histoire

Ellis Island a été pendant un certain temps l'entrée principale des immigrants qui arrivaient aux États-Unis ; les facilités ont opéré du 1er janvier 1892 jusqu'au 12 novembre 1954 après l'inspection de plus de 12 millions d'immigrants par le Bureau d'Immigration des États-Unis. Durant les 35 années, plus de 8 millions d'immigrations sont été processés localement par les officiels de l'état de New York au Castle Garden Immigration Depot à Manhattan. Elli Island est gérée par le gouvernement fédéral et fait maintenant partie du monument national de la Statue de la Liberté, sous la juridiction des services des parc nationaux des États-Unis. Elle est située dans la ville de Jersey, New Jersey et également dans la ville de New York.

Ellis Island a été le sujet d'une querelle de frontière entre l'état de New York et du New Jersey. Selon le bureau de statistiques des États-Unis, l'île, qui a été principalement créée artificiellement, a une superficie officielle de 129,619 m², plus de 83 % reposent dans la ville de Jersey. La portion naturelle de l'île, qui repose dans la ville de New-York, est de 21,458 m² et est complètement entourée par la partie artificielle de l'île.

Avant 1892 et l'ouverture d'Ellis Island comme centre de réception des immigrés à New York, le débarquement des voyageurs se faisait à Fort Clinton, à l'extrême sud de Manhattan (aujourd'hui dans Battery Park). Ellis Island s'appelait alors Fort Gibson et était une place militaire faisant partie de la stratégie de défense de la ville contre la flotte britannique. Les habitants de Manhattan se plaignaient alors, imputant nombre de maux aux immigrés. L'île fut envisagée comme une bonne solution permettant d'isoler les arrivants avant leur acceptation et d'éviter les évasions. Originalement appelée Little Oyster Island, on nomma l'île Ellis Island en référence à Samuel Ellis, colon venant probablement d'Écosse, propriétaire de l'île dans les années 1770, avant son rachat par l'État de New York.

La station d'immigration d'Ellis Island a été créée par les architectes Edward Lippincott TILTON et William A. BORING. Ils ont reçu une médaille d'or à l'exposition universelle de Paris en 1900 pour le design du bâtiment principal.

1907 a été l'année la plus occupée à Ellis Island avec l'arrivée de 1 004 756 immigrants. Le 17 avril de cette année a vu l'arrivée de 11 747 immigrants.

Ceux qui présentaient des signes de maladies étaient renvoyés à la maison ou garder à l'hôpital de l'île pour un très longue période de temps. Par la suite, on leur demandé une série de 29 questions incluant le nom, l'occupation et le nombre d'argent qu'ils avaient sur eux. Généralement, ces immigrants étaient acceptés immédiatement et passaient de 3 à 5 heures sur l'île. Cependant, plus de 3 000 immigrants sont décédés à l'hôpital. Certaines personnes ont également été rejetées, car on les considérait à risque de devenir chômeurs. Environ 2% des arrivants se furent voir leur admission rejetée aux États-Unis et furent retournés dans leur pays d'origine pour plusieurs raisons telles que leur santé ou leur passé criminelle. Ellis Island était souvent surnommée comme " The Island of Tears " (l'île des pleurs) ou " Heartbreak Island " (l'île des curs brisées) à cause de ces 2% qui n'étaient pas admis après leur long voyage.

L'auteur Louis ADAMIC est venu en Amérique de la Slovénie en 1913. ADAMIC décrit la nuit qu'il a passé à l'Ellis Island. Lui et plusieurs autres immigrants dormirent sur des lits dans un long corridor. Lui manquant une couverture chaude, le jeune homme ne put dormir de la nuit, entendant les ronflements et plusieurs rêves se passant dans plusieurs langues différentes. La cuisine était tellement large qu'elle pouvait accueillir 1 000 personnes.

Durant la Première Guerre mondiale, le sabotage allemand du dépôt de munition Black Tom Wharf a endommagé les bâtiments sur l'Ellis Island. Durant la guerre, l'île fut utilisée pour interner des marchands allemands et autres ennemis de la guerre ainsi que comme un centre pour aider les soldats américains blessés et malades. Ellis Island recevait également plusieurs dizaines de milliers d'immigrants par an durant ce temps, mais beaucoup moins qu'avant le début de la guerre. Après celle-ci, le nombre revint au niveau d'avant-guerre.

Après 1924 et les lois sur les quotas d'immigration de Johnson-Reed, qui ont considérablement diminué l'immigration et transférer aux ambassades le rôle de choisir les futurs arrivants, le centre est devenu un lieu de détention et d'expulsion pour les étrangers indésirables.

Pendant et après la Deuxième Guerre mondiale, Ellis Island servit de base d'entraînement aux Gardes côtes et de camp pour les prisonniers de guerre. Environ 7 000 allemands, italiens et japonais furent détenus sur l'île.

L'Acte sur la sécurité interne de 1950 interdit aux membres des organisations communistes et fascistes d'immigrer aux États-Unis. Plusieurs furent détenus à Ellis Island jusqu'en 1952, où plusieurs lois furent changées. En novembre 1954, Ellis Island fut fermée et fut éventuellement déclarée patrimoine.

Ellis Island est sur la liste des places historique du registre national.

Aujourd'hui, Ellis Island est le lieu d'un musée accessible par bâteau du Liberty State Park, Jersey ainsi que par Manhattan, New York. La Statue de la liberté se situe sur la Liberty Island, 1/2 mile au sud d'Ellis Island.

La plupart des immigrés qui passaient par Ellis Island étaient européens, mais un nombre considérable d'entre eux venaient également de pays arabes dominés par l'Empire ottoman, qui a duré du XVe siècle au XXe siècle. La première immigrante se nommait Annie MOORE, une jeune fille de 15 ans venant de County Cork en Irlande, pour rejoindre avec ses deux frères, leurs parents, qui étaient venus à New York deux ans auparavant. Elle a été accueillie par les officiels et une pièce d'or de 10 $. La dernière personne à passer à Ellis Island fut un marchand norvégien du nom de Arne PETERSSEN en 1954. Après la signature du National Origins Acts en 1924, les seuls immigrants à venir à Ellis Island étaient des déportés ou des réfugiés de guerre. Aujourd'hui, plus de 100 millions d'Américains ont un ou plusieurs ancêtres qui sont arrivé en Amérique par l'île.

Un mythe persiste sur le fait que des officiels du gouvernement forçaient les immigrants à choisir de nouveaux noms sans leur désir. Aucune preuve historique prouve ce mythe. Les inspecteurs fédéraux étaient sous une strict vigilence bureaucratique et étaient plus intéressés à prévenir l'arrivée d'immigrants non-désirables que de changer leur nom. En plus, les inspecteurs utilisaient la liste que les compagnies maritimes leur donnaient pour remplir leur dossier. Ce sont les seuls documents préparés à l'avance et ils n'étaient pas remplis par le bureau d'immigration des États-Unis, mais bien par les compagnies maritimes tels que Cunard Line, White Star Line, le North German Lloyd line, le Hamburg-Amerika Line, le Italian Steam Navigation Company, le Red Star Line, le Holland America Line, le Austro-American line, etc.

Inspections médicales
Suivant l'examen médical de six secondes, des symboles étaient écrits sur les vêtements des malades potentiels pour un suivi. Les médecins les évaluaient lorsqu'ils montaient les escaliers de la place des bagages au Great Hall. D'une manière ou d'une autre, les comportements des immigrants qui avaient de la difficulté à monter les marches étaient identifiés et étudiés. Certains sont parvenus à entrer au pays en enlevant les écritures sur leurs vêtements ou en tournant leurs vêtements dans l'autre sens.

Immigrants connus
Plusieurs immigrants ayant passé par Ellis Island ont eu beaucoup de succès aux États-Unis: Claudette COLBERT - Bob HOPE - Max FACTOR - Lucky LUCIANO et Erich von STROHEIM.

Consultation

N'oubliez pas de multiplier vos recherches car les orthographes des noms n'étaient que très rarement exactes.

Contenu

Lors d'un résutat, vous obtiendrez :
1)- les prénom et nom du passager ; sa résidence ; l'année de son arrivée ; son âge ; son certificat d'enregistrement mentionnant prénom - nom - nationalité - résidence - date d'arrivée - âge - situation familial - nom du bâteau par lequel il est arrivé - port de départ du bâteau - numéro d'enregistrement ;
2)- la photographie de la liste d'emmigration mentionnant les prénom et nom mais également entre autres le lieu de résidence déclaré aux États-Unis d'Amérique en spécifiant s'il s'agit d'un membre de sa famille ou d'amis mais aussi si le passage à Ellis Island est un transit vers un autre pays mentionné ;
1)- la photographie du bâteau emprunté pour la traversée.

Autorisation

Pour obtenir le moindre renseignement il vous faudra vous enregistrer gratuitement.

Site : Ellis Island

 

 

 

 

CGL - Tous droits réservés - Octobre 2008