et


Les sources généalogiques complémentaires des Archives de Paris

Il y en a deux, il s'agit des tables des états signalétiques et des services militaires de la Seine (1875-1909) et des répertoires d’admission des enfants assistés de la Seine (1742-1909).

ATTENTION

Ce ne sont pas des documents exploitables directement, mais des tables et répertoires permettant de savoir si la personne recherchée a bien fait son service militaire ou bien si elle est passée par le service des enfants assistés.

États signalétiques et des services militaires

Concrètement, les tables des états signalétiques et des services militaires (qui sont postérieures à l'opération du recensement militaire) permettent de retrouver le numéro matricule de recrutement des conscrits résidant dans le département de la Seine au moment de l'appel de leur classe. Ces listes alphabétiques sont tenues par classe d'âge pour les 5 bureaux de recrutement de l'ancien département de la Seine. Chaque conscrit recruté est répertorié par ses nom et prénoms ainsi que son numéro matricule. L’âge normal du recrutement étant fixé à 20 ans, l'année de recrutement équivaut donc à l'année de naissance + 20. Une recherche par un accès cartographique permet la sélection du bureau de recrutement souhaité. Une fois repéré le numéro matricule de l'intéressé, il convient ensuite de se rendre en salle de lecture des archives de Paris, boulevard Serrurier, pour consulter l'original. Là vous attendent quantité de renseignements tous plus intéressants les uns que les autres : date et lieu de naissance, état matrimonial, taille, couleur des cheveux et forme du visage, sans oublier l'adresse principale !

Les enfants trouvés

Cette Base est scindée en deux parties : avant et après 1761.

Avant cette date, les enfants trouvés sont recensés dans l’ordre alphabétique de leurs prénoms, suivis de leur nom et du numéro de la page du registre d’admission de l’année considérée (manquent les années 1748 à 1754). Ce numéro de page donne accès à la suite sous forme d'original dans le fonds des Enfants assistés en se rendant en salle de lecture le registre puis le procès-verbal d’admission de l’enfant, en salle de lecture, sous forme d’original (fonds des Enfants assistés).

À partir de 1761, les répertoires prennent une forme plus habituelle et classent les enfants dans l’ordre alphabétique de leurs noms, suivis de leurs prénoms et de leurs numéros matricules d’admission. On y trouve les Enfants trouvés, les Enfants assistés (abandonnés et orphelins), les Enfants moralement abandonnés, les Pupilles de l’Assistance, les Enfants en dépôt, les Enfants secourus. Une fois le numéro matricule de l’enfant repéré, la même procédure s'applique : il faut aller en salle de lecture pour accéder au dossier d’admission original.

Site : Les sources généalogiques complémentaires des Archives de Paris

 

CGL - Tous droits réservés - Septembre 2010